Infirmerie

Mission des infirmières de l’Éducation Nationale

Cadre général

« S’inscrit dans la politique générale de l’Education nationale qui est de promouvoir la réussite des élèves et des étudiants, elle concourt à cet objectif par la promotion de la santé des jeunes et participe plus largement à la politique du pays en matière de prévention et d’éducation à la santé ».

Les missions répondent aux objectifs essentiels de la santé à l’école

  • Favoriser les apprentissages, le projet personnel et la réussite scolaire de l’élève et veiller à son bien-être et à son épanouissement
  • Participer dans le cadre de la mission éducative de l’école à la formation des jeunes, et améliorer leur capacité de mettre en valeur leur propre santé par des choix de comportements libres et responsables devant les problèmes de santé publique et de société qui peuvent se poser.
  • Agir au sein de l’équipe éducative comme conseiller en matière de santé, pour une prise en charge globale de l’élève.
  • Aider l’élève à construire son projet professionnel et personnel en collaboration avec les autres membres de l’équipe éducative (enseignants, conseiller d’éducation, d’orientation, assistants sociaux, médecins) chacun dans son champ de compétence? nécessité d’organiser efficacement le partenariat avec tous les acteurs du système éducatif.
  • Contribuer à faire de l’école un lieu de vie et de communication, en prenant en compte : les conditions de travail, l’hygiène et la sécurité, les facteurs de risques spécifiques.
  • Porter une attention particulière aux élèves en difficulté.
  • Favoriser l’intégration scolaire des jeunes handicapés et des jeunes atteints de maladies chroniques.
  • Contribuer à la protection de l’enfance en danger.

Fonctions des infirmiers scolaires dans les écoles et établissements

Sous l’autorité hiérarchique du chef d’établissement

  • Rôle de conseiller en matière de prévention, d’éducation à la santé, d’hygiène et de sécurité auprès des directeurs d’école et des chefs d’établissement
  • Présente au quotidien dans l’environnement des élèves tout au long de leur scolarité
  • Référent santé tant dans le domaine individuel que collectif
  • Rôle relationnel, technique, éducatif

Actions en direction de l’ensemble des élèves

Accueillir et accompagner les élèves : rôle relationnel,

L’infirmier joue un rôle :

  • d’observation
  • de dépistage
  • de relais

Organiser les soins et les urgences : rôle technique

S’appuie sur :

  • le code de la santé publique, livre III, articles 4311-1 à 43-15 ;
  • le BO hors série n°1 du 6/01/2000 : organisation des soins et urgences dans les écoles et établissements ;
  • la circulaire du 2/03 1986 : il revient aux chefs d’établissement de mettre en place une organisation qui réponde au mieux aux besoins des élèves et des personnels : il s’appuie sur l’avis technique de l’infirmier.

Il appartient à l’infirmière d’évaluer le degré de gravité du cas et de donner les soins d’urgence à tous les élèves.

Sa responsabilité professionnelle est engagée par la décision quelle est amenée à prendre.

Son action s’étend aux différentes catégories de personnels en fonction dans l’établissement.

Contribuer par un dépistage infirmier à la visite médicale obligatoire entre 5 et 6 ans

Participation au dépistage des troubles de l’apprentissage. NB : La participation des infirmières dans le cadre de ces bilans est à définir dans le cadre des pratiques académiques

Organiser un suivi infirmier : rôle technique, éducatif et relationnel

L’infirmière organise le suivi de l’état de santé des élèves en complément des VM obligatoires en vue de repérer les difficultés éventuelles de santé ou les élèves fragilisés (élèves signalés lors du bilan de la 6ème année ou en cours de scolarité comme étant en situation de fragilité)

A l’occasion de ce suivi, elle effectue :

  • l’entretien
  • les examens biométriques
  • le dépistage des troubles sensoriels
  • la vérification des vaccinations

Développer une dynamique d’éducation à la santé : rôle éducatif

Les actions d’éducation à la santé vise à rendre l’élève responsable, autonome et acteur de prévention. Elles permettent également de venir en aide aux élèves manifestant des signes inquiétants de mal-être :

  • usage de produits licites ou non
  • absentéisme
  • désinvestissement scolaire, repli sur soi
  • conduites suicidaires

La contribution spécifique apportée par les infirmières en fonction de leur rôle propre se traduit principalement par

  • les conseils et informations dispensés aux élèves lors des passages à l’infirmerie
  • la coordination avec les autres partenaires institutionnels et intervenants extérieurs en qualité de référent santé dans l’établissement scolaire
  • la participation à l’élaboration du projet d’école eu d’établissement
  • l’évaluation des actions d’éducation à la santé
  • l’implication dans le dispositif de formation initiale et continue des personnels

Mettre en place des actions permettant d’améliorer la qualité de vie des élèves en matière d’hygiène, de sécurité et d’ergonomie

Elle portera une attention particulière sur :

  • les locaux scolaires et notamment les ateliers ou des recherches ergonomiques peuvent être entreprises
  • les installations sportives
  • les internats
  • les installations sanitaires
  • la restauration collective

Les actions spécifiques

  • organiser et réaliser le suivi de l’état de santé des élèves : rôle technique, éducatif et relationnel
  • l’infirmière met en place un suivi particulier en organisant le dépistage des classes à risque (enseignement technique et professionnel)
  • suivre les élèves signalés par les membres des équipes éducatives
  • suivre les établissements de certaines zones rurales, d’éducation prioritaire ou établissements sensibles
  • intervenir en urgence auprès d’enfants ou d’adolescents en danger (victimes de mauvais traitements ou de violences sexuelles)
  • aider à la scolarisation des enfants atteints de handicaps ou de troubles de la santé évoluant sur une longue période.

Les actions de recherche

  • L’infirmière peut être amenée à effectuer des actions de recherche ou à des enquêtes épidémiologiques sur des indicateurs de santé à partir d’éléments en sa possession (cahier de l’infirmière)

Les actions de formation

  • L’infirmière contribue dans son domaine de compétence à la formation initiale et continue de l’ensemble des personnels de l’Education nationale, en particulier en matière de secourisme, gestes et postures dans le travail, ergonomie.

J’ajouterai qu’elle peut également être intervenante comme formateur sur des thématiques telles que :

  • l’éducation à la sexualité,
  • les addictions
  • les comportements à risque etc…
Modifier le commentaire 

le 07 mai 2015 à 09:20

haut de page