Les assistants de langues

Rose Mary et Sara

Sara De La Cueva et Rose Mary O’Dowd : deux assistantes langue à la Cité scolaire jusqu’en avril. Les élèves de la Cité Scolaire Jean Jaurès bénéficient, depuis plus de dix ans maintenant, de l'intervention d’assistants langue, leur permettant une véritable immersion dans la pratique des langues vivantes. Pour rappel, les assistants langue, âgés de 20 à 30 ans, titulaires d’un diplôme équivalent à deux ou trois années universitaires, contribuent au développement des compétences langagières et culturelles des élèves français, aux côtés des professeurs. Grâce à leur présence, la pratique de l’oral et de la langue authentique sont privilégiées, donnant ainsi au terme «langues vivantes» toute sa signification. Cette année, la cité scolaire accueille pour l’espagnol Sara De La Cuella, 24 ans, qui vient de Cantabria en Espagne et Rose Mary O’Dowd, 22 ans, habitant dans le comté de Kerry en Irlande, pour l’anglais. Toutes deux sont installées à Saint-Affrique depuis deux semaines et jusqu’à la fin du mois d’avril. Elles occupent un appartement de fonction mis gracieusement à leur disposition par la Cité Scolaire, qui est aussi présente pour les aider dans toutes les démarches nécessaires à leur séjour. Leur frigo était même semble-t-il rempli à leur arrivée !

«Nous leur laissons une semaine pour s’installer et une autre pour ce que l’on appelle l’observation de cours. Cela leur permet de voir le niveau des élèves et cette prise de conscience des niveaux est importante, d’autant plus qu’elles peuvent tout aussi bien avoir des élèves de 6ème que de terminale», explique Christine Rangole, professeur d’espagnol. 
Sara et Rose Mary ont déjà visité Toulouse, Millau, Roquefort et sont allées flâner à Brusque lors de la fête médiévale. Comme chaque assistant langue venu à Saint-Affrique, elles sont enchantées d’être ici. C’est leur premier séjour en Aveyron. A peine arrivée, Sara a d’ailleurs fêté son anniversaire à la française ou plutôt à l’aveyronnaise avec de l’aligot saucisse... Elle a, dit-elle, «beaucoup apprécié» !

Nos deux intervenantes nous ont confié attacher de l’importance et avoir beaucoup de plaisir à présenter leur propre culture. Hormis cet échange et leur travail sur l’expression orale avec les élèves, l’ambition de Rose Mary et de Sara est d’apprendre à «bien parler le français». A cette aspiration s’ajoute, à titre personnel, celui «de savoir faire une bonne quiche lorraine !». 
V.S.

Article du Saint-Affricain, du 15 octobre 2014

 

Modifier le commentaire 

par admintc jaures le 05 nov. 2014 à 11:34

haut de page